Vous êtes ici

K comme KK

Lundi, 13 Juin, 2016
 
Le pain KK, c’est celui de la Cacanie, le surnom de l’Empire austro-hongrois, forgé à partir de ses initiales (Kaiserlich-Königliche Monarchie). Ce pourrait être aussi le pain K comme Kartoffelbrot (mélange de fécule de pomme de terre et de farine), mais pour la propagande et ses caricaturistes, c’est surtout un pain dont on ne sait pas ce qu’il contient vraiment. « Le pain KK des Allemands […] comprend non seulement le remoulage, mais le son que nous donnons aux animaux, et d’autres choses dont l’estomac français n’est pas menacé ». (La Liberté du 21 avril 1916). Lorsque l’académie de Médecine française propose une formule de pain au riz (farine de froment additionnée de 17,5% de farine de riz), Le Journal du 12 mai 1915, qui rend compte, écrit : « Hâtons-nous de dire que ce pain n’a rien de commun avec le pain KK, et que les préoccupations relatives à notre approvisionnement sont tout à fait étrangères à la question. Comme aspect et comme goût, il ne diffère guère du pain de fantaisie de nos boulangers parisiens »
 
« Nous tenons bon »
Fonds Catherine Bangratz (1874-1964) : cartes postales patriotiques allemandes à thématique alimentaire. 1914-1918. Archives départementales de l’Hérault, 126 PRI 5/21
 
« Deux vaillants combattants » : zoom dans image
Fonds Catherine Bangratz (1874-1964) : cartes postales patriotiques allemandes à thématique alimentaire. 1914-1918. Archives départementales de l’Hérault, 126 PRI 5/31
 
Fonds Victor Jacques Marie Noël Robert (1873-1957), capitaine au 1e bureau de l'Etat-Major du 7e Corps d'Armée (1914-1917), commandant le 1e groupe du 240e régiment d'artillerie de campagne [240e RAC] (1917-1918), puis commandant du 270e régiment d'artillerie de campagne [270e RAC](1918-1919) : 12 cahiers de souvenirs et de notes de guerre, intitulés "Impressions de guerre" et dédiés à son épouse (juillet 1914 - 28 juin 1919). 1914-1919. Archives départementales de l’Hérault, 62 PRI 1/372