Vous êtes ici

Les cahiers citoyens sont aux Archives

Jeudi, 18 Avril, 2019

 

Les Archives départementales ont reçu les cahiers citoyens ou « cahiers de doléances et de propositions », ouverts dans le cadre du  Grand débat national.

Ces cahiers citoyens peuvent être d’ores et déjà être consultés dans la salle de lecture des Archives.

La Préfecture de l’Hérault, qui en avait assuré la centralisation et la reprographie, les a versés aux Archives le 28 mars dernier. Ils constituent les réponses d’environ deux tiers des communes héraultaises.

L’ensemble des cahiers « papier », de présentation disparate, tient dans un petit carton (98 articles, 26 originaux et 72 photocopies). Il est  constitué de carnets, de cahiers d’écoliers, de liasses agraphées, de feuillets glissés dans des enveloppes (17 enveloppes à Ganges), manuscrits ou dactylographiés. Tous les autres cahiers citoyens sont parvenus sous leur forme numérique (245 au total), les communes ayant conservé leurs cahiers « papier » originaux. Quelques particuliers ont aussi apporté leur contribution. Enfin des communes ont rendu des cahiers vierges ou des cahiers sont arrivés hors délai.

Ce sont parfois seulement quelques mots griffonnés, parfois des pages entières couvertes d’écriture; Certains même s’apparentent à de mini mémoires, avec plan, argumentation et chiffres à l’appui.

Au fil des pages, émergent les inquiétudes, les protestations, mais aussi les propositions des citoyens en matière fiscale, de pouvoir d’achat, de pratique démocratique, de politique de santé publique…

Ces cahiers citoyens ont souvent été dénommés « cahiers de doléances », en référence lointaine avec ceux de 1789, réalisés pour la tenue des États généraux.

Voir l'article A l'heure des cahiers de doléances.