Vous êtes ici

Transcription de carnets de guerre

Lundi, 5 Novembre, 2018

 

L’une des surprises majeures de la Grande Collecte a été sans conteste la redécouverte d’un très grand nombre de journaux intimes, de carnets de notes et de carnets de guerre (environ 90 !). Ces écrits du for privé, source historique extraordinaire, prennent la forme matérielle d’agendas, de cahiers, de carnets ou de calepins, sur lesquels le soldat note au jour le jour ce qui lui advient, les affectations de son régiment, et - plus rarement, il est vrai - ses états d’âme. Le plus souvent, les carnets de guerre sont écrits au crayon et témoignent, dans leur matérialité, des conditions parfois bien difficiles dans lesquelles le poilu a pu griffonner quelques mots, sous un bombardement ou dans l’humidité d’une tranchée. Certains journaux sont écrits à l’encre (écriture au crayon à encre ou à la plume), illustrés et parfois très soignés. Ces documents, rédigés à chaud, au cœur de l’action, sont une source extraordinaire pour l’Historien, car le carnet de guerre n’est, à l’origine, destiné qu’à son auteur et ne masque ainsi pas la réalité crue des faits vécus.

Les Archives départementales vous proposent de découvrir neuf carnets de guerre numérisés qui ont fait l’objet d’une transcription : les textes manuscrits ont ainsi été saisis informatiquement. Ce projet a été rendu possible en grande partie grâce au travail réalisé par les contributeurs qui ont participé à la Grande collecte. Ces transcriptions sont disponibles depuis la visionneuse, en cliquant sur la vignette du document. Il est possible de faire une recherche soit depuis le champ Texte libre dans le formulaire Guerre 1914-1918 soit directement depuis le champ Recherche de la visionneuse.

Accès direct au formulaire Guerre 1914-1918