Vous êtes ici

RENCONTRE ARCHITECTURE

Rencontre
10/10/2019 - 19:30
L'amphithéâtre

...Quand l'architecture prend des couleurs

 

Parmi les multiples aspects du paysage urbain contemporain, la couleur apparaît à nouveau aujourd’hui comme une composante incontournable de la conception architecturale. 
Capable de révéler ou de transformer des volumes ainsi que les perceptions que nous en avons, la couleur est à même, en tant que matériau multiple, de jouer avec les qualités du bâti qu’elle marque, rythme, structure.
En quoi la couleur modifie notre perception de l’espace ? Comment agit-elle sur nos sens ? nos émotions ? Quel rôle joue-t-elle dans notre environnement spatial ? …
 
Pour répondre à ces questions, nous avons convié Philippe Roaldes, Professeur de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts décoratifs de Paris et Designer Couleur de l’agence parisienne 3D Couleur, Maison fondée par Jean-Philippe Lenclos. Coloriste mondialement connu et reconnu, les méthodes de Jean-Philippe Lenclos sont désormais enseignées et appliquées à l’international, notamment en Asie. Fondateur de la géographie des couleurs, il a entre autres répertorié toutes les nuances des façades et des toits des régions françaises. 
 
Lorsqu’on ose la couleur, c’est aussi dans le but de créer un impact fort pour que cette dernière fasse partie intégrante de l’identité du bâtiment. Une couleur qui redessine des formes, qui joue avec la lumière en accentuant les contrastes, jusqu’à devenir un point d’attraction, telle la résidence Koh-I-Noor, implantée dans le quartier Port Marianne à Montpellier, et dessinée par l’architecte Bernard Bühler, second invité de cette table ronde. Ses réalisations, facilement reconnaissables par leurs aplats de couleurs en façade, l’ont naturellement dirigé vers l’effet Dichroïque. Ces verres bi-ton créent une myriade d’irisations qui, fluctue au fil de la journée, déclinant ainsi les couleurs de l’arc-en-ciel. De quoi mettre de la poésie dans un contexte urbain souvent saturé.
 
Nombreux sont les architectes qui « redécouvrent » aujourd’hui la couleur et la plébiscitent en tant que réel atout pour leur architecture. Dans les bâtiments publics, elle permet ainsi de créer une identité ou de servir les objectifs de repérage et de signalétique. Pour autant,  les travaux de la jeune architecte française basée à Tokyo Emmanuelle Moureaux nous démontrent le contraire. Elle utilise  les couleurs comme des éléments tridimensionnels qui viennent non pas s’ajouter à la fin d'un édifice architectural, mais comme des couches à part entières de constructions. Elle nous a offert une interview depuis Tokyo. 
 
Notre 4ème invitée est  Matali Crasset, artiste designer. Connue dans le monde entier, la designer travaille depuis les années 90 avec de grandes marques comme Ikea, Seb ou encore Artémide, et de grands éditeurs internationaux, comme Campeggi, Le Buisson, Danese, Domeau & Péres. Mais elle ne se contente pas de produire des objets, elle explore aussi d’autres terrains de création, comme le graphisme, le mobilier ou encore la scénographie d’exposition et l’architecture. Depuis 25 ans, elle a su construire un univers singulier fait de touches de couleurs vives et de modularité. L’artiste questionne l’évidence des codes pour mieux s’en affranchir.
 

Plus de renseignements : serviceprogrammation@herault.fr