Vous êtes ici

VHILS BEYOND MATTER

Exposition
03/04/2020 - 10:00 - 25/07/2020 - 19:00
La Galerie d'exposition
Exposition conçue et réalisée par la galerie MAGDA DANYSZ, Paris
 

PROPOS DE L’EXPOSITION


À la fois discrètes et frappantes, souvent gigantesques, les œuvres de VHILS représentent des visages anonymes, creusés dans différents matériaux ou à même les murs. Désormais connu et exposé à travers le monde, l'artiste portugais fait escale, à l’invitation du conseil départemental de l’Hérault, à pierresvives. L'occasion pour cet explorateur urbain de présenter au public une vue d'ensemble de son travail.
VHILS passe du graffiti à la sculpture, utilisant les surfaces des murs comme un nouveau médium. Partant de la technique du pochoir, le jeune artiste commence à creuser des formes et des lignes, d'où surgissent à la fois des visages et le passé des murs. Depuis, il a gravé ses figures géantes dans le monde entier, de Sao Paulo à Sydney en passant par Los Angeles, Hong Kong et Lisbonne, où il vit toujours.
 
Pour cette exposition, une quinzaine d’œuvres sera présentée. Pour mieux s'imprégner de l'univers de l'artiste, le visiteur découvrira différentes techniques : portes en bois et  couches d'affiches creusées, impressions à l'acide, plaques de métal gravé, ou encore d'étonnantes sculptures de polystyrène. Attaquées au burin, au marteau-piqueur, à l'acide, les surfaces sculptées laissent pourtant émaner une certaine douceur, comme une invitation à dialoguer à travers la création artistique. Contre le risque d'uniformisation et de repli sur soi, son invitation à habiter nos villes trouvera certainement écho auprès du public de L’Hérault, territoire  en plein développement.
 
 

BIOGRAPHIE


©Danysz GalleryAlexandre Farto, né en 1987, est un artiste portugais qui interagit avec l'environnement urbain sous le nom de VHILS. Il a développé un langage visuel unique basé sur l'enlèvement de surface des couches constitutives d'un mur ou de celles d'autres médiums selon des outils et des techniques non-conventionnels, établissant une réflexion symbolique sur l'identité, la vie dans un contexte urbain, le passage du temps, ainsi que les relations d'interdépendance entre les personnes et leur environnement.
Après avoir commencé à interagir avec des contextes urbains par le graffiti au début des années 2000, VHILS est aujourd’hui considéré comme l’un des artistes les plus innovants de sa génération. On trouve dans le monde entier ses portraits poétiques et poignants, ciselés dans des murs qui s’effritent. Partant de l’esthétique du vandalisme, VHILS détruit dans le but de créer. Il creuse, découpe, fore, brûle à l’acide et explose les différents couches de matière. Pourtant, tel un archéologue, il enlève dans le but d’exposer, montrant la beauté cachée sous la surface des choses. 
Depuis, 2005, il présente ses œuvres dans plus de 30 pays du monde entier au sein d'expositions personnelles ou collectives, d’installations in situ et d'évènements artistiques. 
 
VHILS travaille avec la galerie Danysz depuis de nombreuses années et son travail est présenté dans plusieurs collections publiques et privées à travers le monde.
 

DEMARCHE ARTISTIQUE

Le mur est son support de prédilection. VHILS s’intéresse aux murs chargés d’histoire, et pourtant délaissés. Au lieu d’ajouter des couches successives aux murs, l’artiste décide de « retirer pour révéler… ». Par son travail Scratching the Surface, VHILS sculpte des portraits de personnes anonymes sur des pans de murs dans la ville, et redonne ainsi de la valeur à ces murs délaissés et abandonnés. Avant de commencer son travail de sculpture en bas-relief, l’artiste esquisse ses portraits à la peinture. C’est à l’aide de burin, marteau-piqueur et autres ustensiles que VHILS commence à gratter la surface du mur, à révéler successivement les différentes couches qui le constituent. La démarche peut paraitre brutale et violente de prime abord mais selon VHILS, le résultat gagne ainsi en poésie et en expressivité : petit à petit, un portrait se révèle. Des expressions et des émotions différentes émanent de ces portraits qui expriment comment les habitants ressentent la ville. Le jeu d’ombre et de lumière accentue le relief de ces visages. Par son travail, l’artiste donne alors une identité au mur. Ses œuvres montrent la relation étroite entre la ville et ses habitants, comment la ville façonne ses habitants et comment les habitants sculptent la ville.Son travail ne se limite cependant pas aux murs. L’artiste explore et expérimente d’autres techniques et d’autres médiums comme les portes en bois creusées, les estampes à l’acide, des portraits sculptés dans des blocs de polystyrène ou encore des collages d’affiches publicitaires récupérées dans les rues de la ville. Toutes ses œuvres ont tout de même un point commun, celui de montrer les influences réciproques entre une ville et ses habitants.
 

AFFICHE 

Vhils a commencé à travailler avec des affiches publicitaires récupérées dans la rue en 2005, pour les utiliser comme une toile. L’affiche est le premier support qui lui a permis d’explorer une technique d’incision. La  première intervention artistique a consisté à sculpter des portraits d’anonymes, exprimant comment les gens des milieux urbains sont affectés et modelés par la publicité et la communication visuelle.
 
 
 
 
 

METAL

Suite à des expériences sur les plaques métalliques gravées à l’acide quand il intervenait dans l’espace urbain, Vhils s’est aperçu  que c’était la version similaire  d’un procédé artistique utilisé depuis des siècles dans le monde de l’art : l’incision des plaques métalliques employées dans l’impression. L’ensemble de ses travaux a pour but d’explorer la pratique de destruction créative à des fins poétiques et impliquer la ville dans la démarche créative.
 

 


 

BOIS

Les dernières années ont vu Vhils faire un usage fécond du bois. Portes trouvées dans des bâtisses ou lieux d’expositions. Ce geste emblématique de récupération s’intensifie lorsqu’il sculpte sur ces objets des portraits pleins de vie. En quête de nouveaux matériaux qui lui permettront de pousser plus loin son esthétique de la destruction, il retire des couches de matière pour plonger dans ses entrailles et exposer le récit qu’elle recèle.
 

 

 

 

MURS

Les murs sont les supports les plus importants sur lesquels travaille Vhils. Vhils ne considère pas les murs comme statiques et sans vie. Il les voit comme des surfaces organiques qui absorbent ce qui les entourent, les vibrations, les évènements, le caractère du lieu. Leurs couches, qui toujours augmentent, retiennent les marques de l’Histoire, le pouls d’un endroit particulier, ce qui les rend uniques dans chaque ville.
 
 
 
 
Crédits photos de haut en bas : courtesy Danysz gallery, ©Alexander Silva, ©Bruno Lopez, ©Bruno Lopez, ©Bruno Lopez, ©Jose pando Lucas courtesy Danysz gallery.
 
 

AUTOUR DE L'EXPO

Visites, ateliers, cinéma, conférences...Découvrez le programme des animations autour de l'exposition

Tarif : 
Gratuit
03/04/2020 - 10:00 - 25/07/2020 - 19:00