Vous êtes ici

Couverture du dossier du concours de la résistance et de la déportation 2010-2011

Concours de la résistance et de la déportation 2010-2011

 

Le thème du concours de la Résistance et de la Déportation 2010-2011 était : « La répression de la Résistance en France par les autorités d'occupation et le régime de Vichy »(BO n°20 du 20 mai 2011). En 2010-2011, le concours revêtait une importance particulière car c'était le 50e anniversaire de sa création. En effet, le concours a été officialisé en 1961 par Lucien Paye. Le service éducatif du Centre régional d'Histoire de la Résistance et de la Déportation de Castelnau-le-Lez et les Archives départementales vous présentent leurs ressources, (Télécharger le dossier) que vous pourrez consulter sur place et sur rendez-vous.

 

Le sujet devait se comprendre comme une réaction de l'occupant et des autorités de Vichy face aux actions engagées par les résistants depuis la défaite et l'armistice de mai et juin 1940. La répression se définit à la fois comme étant le fait d'arrêter par la violence un individu ou un groupe mais aussi comme étant la punition, le châtiment qui s'ensuit. Le thème prend donc en compte les divers actes de représailles liés aux actions des résistants :  emprisonnements, exécutions d'otages, procès, déportation...

Le rôle joué par l'Etat Français et particulièrement par la Milice devait être montré : actions contre le maquis, exécutions sommaires, etc., A ce titre, prendre en compte les nombreuses stèles et plaques commémoratives pouvait être un élément important dans la mise en œuvre de la production.

Il est à préciser que le sujet n'entraînait pas à parler directement des persécutions raciales engagées à l'encontre des Juifs et des Tziganes. Les enjeux civiques de ce thème apparaissaient clairement en faisant référence aux valeurs de la Résistance et en menant avec les élèves une réflexion sur l'Etat de droit. Les notions de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, présentes dans les procès de l'après-guerre, et toujours d'actualité, permettaient de montrer combien les combats de la Résistance ne sont pas des combats du passé.

Le concours de la Résistance permet d'initier les élèves à un travail de recherche en autonomie, en privilégiant les démarches personnelles, la recherche de documents, en vue d'une approche historique du sujet. Ce projet doit aussi permettre de favoriser les rencontres avec des témoins.
 

Couverture cnrd

 

Document 24 : Affiche de la Milice française (cote ADH, 1000 W 220)

PARTIE III : Dans une France vasslisée : l'Etat milicien (1943-1944)

Ni la police, ni la gendarmerie, ni les Groupes Mobiles de Réserve (force civile de maintien de l'ordre, créée par une loi d'avr

Document 15 : L'exemple du Parti populaire français (PPF) (cote ADH, 59 W 80)

PARTIE II : de la persuasion à la contrainte: l'Etat policier (1941-1942)

Durant ces deux années, la politique du régime de Vichy ne cesse de se durcir.

Document 2 : Portrait de Philippe Pétain, chef de l'Etat français (cote ADH, 59 W 108)

PARTIE I : Des pleins pouvoirs aux accords de Montoire : Les prémices de l'Etat autoritaire

L'installation du nouveau pouvoir