Partie III : La Résistance gaulliste s'organise dans l'Hérault

 

Document 7 : Novembre 1940 : la police contre les gaullistes - ADH 1000 W 105

Dès le mois de novembre 1940, la lutte contre les gaullistes s'organise dans l'Hérault. Pour le gouvernement de Vichy, il faut lutter contre la « désinformation, la propagande » pratiquée par les partisans du général de Gaulle.

Novembre 1940 : la police contre les gaullistes - ADH 1000 W 105
ADH 1000 W 105

 

 

Document 8 : Les difficultés en matière de communication de la France libre - ADH 1000 W 225

En janvier 1941, les autorités de Vichy s'inquiètent de l'impact des appels du général de Gaulle sur la population montpelliéraine et se félicitent du peu de retentissement...

 

Les difficultés en matière de communication de la France libre - ADH 1000 W 225
ADH 1000 W 225

 

Document 9 : Les réseaux gaullistes commencent à se développer - ADH 1000 W 225

Avril 1941, les réseaux gaullistes semblent s'organiser dans l'Hérault et notamment à Sète...

Les réseaux gaullistes commencent à se développer - ADH 1000 W 225
ADH 1000 W 225

 

 

Document 10 : Les gaullistes victimes de la délation - ADH 1000 W 223

La radio de la France libre, diffusée par la BBC depuis Londres, a joué un très grand rôle pour faire connaître aux territoires occupés les nouvelles du front, transmettre les messages codés aux Résistants et soutenir le moral des Français. Jusqu'à la Libération, cette émission de radio libre sera interdite par le gouvernement de Vichy qui considère qu'écouter Radio-Londres sera un délit à partir de la loi du 28 octobre 1941. Le général de Gaulle a très vite compris que la radio pouvait devenir une arme redoutable dans la guerre moderne engagée.

Les gaullistes victimes de la délation - ADH 1000 W 223
ADH 1000 W 223

 

 

Document 11 : Une figure héroïque de la Résistance : Jean Moulin - ADH 1 R 1328

Jean Moulin est né le 20 juin 1899 à Béziers dans une famille républicaine. Après des études de droit à la faculté de Montpellier, il entre dans le corps préfectoral. En 1940, il est préfet du département de l'Eure-et-Loir à Chartres. En octobre 1941, il rencontre le général de Gaulle à Londres et l'informe de la présence en zone sud de nombreux mouvements de Résistance qui peuvent se rallier à lui. Les missions de Jean Moulin seront essentielles pour coordonner la Résistance intérieure et extérieure. Il fonde le Conseil national de la Résistance le 27 mai 1943 qui précise que le gouvernement provisoire mis en place à la fin de la guerre devra être confié au général de Gaulle. Jean Moulin est arrêté le 21 juin à Caluire. Il meurt le 8 juillet 1943 après avoir été torturé.

Une figure héroïque de la Résistance : Jean Moulin - ADH 1 R 1328
ADH 1 R 1328
 

 

Document 12 : La traque des gaullistes par les autorités de Vichy - ADH 1000 W 238

Liste des « gaullistes » proposés pour l'internement par le gouvernement de Vichy. A noter la présence de Pierre-Henri Teitgen, professeur à la faculté de droit de Montpellier et membre fondateur du mouvement  Liberté  avec son père Henri Teitgen et François de Menthon.  Vincent Badie (1902-1989), avocat au barreau de Montpellier, élu député radical-socialiste de l'Hérault de 1936 à 1940 puis de 1944 à 1958, figure aussi sur ce document. Le 10 juillet 1940, ce notable refuse de voter les pleins pouvoirs au maréchal Pétain au cri de « Vive la République quand même ». Suspendu de ses fonctions électives comme maire de Paulhan, il entre en résistance puis est arrêté et déporté à Dachau. Il est considéré comme « gaulliste » par les autorités de Vichy.

La traque des gaullistes par les autorités de Vichy - ADH 1000 W 238
ADH 1000 W 238

 

 

 

 

Novembre 1940 : la police contre les gaullistes - ADH 1000 W 105
Novembre 1940 : la police contre les gaullistes - ADH 1000 W 105 Novembre 1940 : la police contre les gaullistes - ADH 1000 W 105 -