Partie IV : Les outils de la répression et du combat

 

Document 13 : Radio-Montpellier contre Radio-Londres - ADH 1 M 367

Radio-Montpellier est une radio aux ordres du gouvernement de Vichy. Elle fait passer en province les informations censurées de Radio-Paris.

Radio-Montpellier contre Radio-Londres - ADH 1 M 367
ADH 1 M 367

 

 

 

Document 14 : Un exemple de tract anti-gaulliste - ADH 1000 W 238

 

Ce tract est un exemple de moyens de propagande utilisé par le gouvernement de Vichy.

Un exemple de tract anti-gaulliste - ADH 1000 W 238
ADH 1000 W 238

 

 

Documents 15 et 16 : Les tracts, supports essentiels de communication de la Résistance - ADH 1000 W 424

 

Les tracts, supports essentiels de communication de la Résistance - ADH 1000 W 424
ADH 1000 W 424

Tract de Combat sur la Relève mise en place par le gouvernement du maréchal Pétain en mai 1942 pour répondre aux besoins de main d'œuvre exigés au profit de l'Allemagne nazie. Pierre Laval accepte l'envoi en Allemagne de 150 000 ouvriers français à condition que 50 000 prisonniers français soient libérés. La Relève est un semi-échec, lié entre autres, à la mobilisation de la Résistance intérieure. Le 16 février 1943, c'est la mise en place du STO.

 

Les tracts, supports essentiels de communication de la Résistance - ADH 1000 W 424
ADH 1000 W 424

Tract faisant référence aux fêtes nationales du 14 juillet et du 11 novembre qui doivent marquer l'esprit de Résistance contre l'Allemagne nazie et le régime de Vichy sous la houlette du général de Gaulle. Il est à noter que dès le 11 novembre 1940 de jeunes français ont rendu un hommage, alors interdit par le régime de Vichy, aux morts de la Grande Guerre tout en affichant leur soutien au général de Gaulle. Les manifestations patriotiques seront pendant toute la durée de la guerre des moments privilégiés pour la Résistance afin d'affirmer son combat contre les régimes mis en place par Hitler et Pétain.

 

 

 

 

 

 

Document 17 : « L'élixir Radio-Londres » - ADH 1000 W 223

Un exemple original de dénonciation du nazisme et du fascisme :  « Extrait du traité des maladies contagieuses ».Un exemple original de dénonciation du nazisme et du fascisme :  « Extrait du traité des maladies contagieuses ».

« L'élixir Radio-Londres » - ADH 1000 W 223
ADH 1000 W 223

 

 

Document 18 : Des photographies du général de Gaulle et de la Croix de Lorraine - ADH 1000 W 424

La France Libre adopte comme symbole, sur proposition du vice-amiral Muselier, la croix de Lorraine pour lutter contre la croix gammée début juillet 1940. Cette croix sera connue dès 1940 en France par les émissions de la BBC et par les tracts parachutés de Londres. Elle sert à exprimer l'opposition aux Allemands et au gouvernement de Vichy. En 1941, la radio de Londres encourage explicitement les Résistants à utiliser ce symbole à l'occasion de toutes les manifestations patriotiques.

Des photographies du général de Gaulle et de la Croix de Lorraine - ADH 1000 W 424   Des photographies du général de Gaulle et de la Croix de Lorraine - ADH 1000 W 424
ADH 1000 W 424

 

 

Document 19 : Le symbole emblématique du général de Gaulle : la Croix de Lorraine - ADH 1000 W 424

 

La France Libre devient la France combattante le 13 juillet 1942. Par ce changement de nom, la France Libre montre qu'elle n'est plus la seule à lutter contre l'ennemi. Elle reconnaît à la Résistance intérieure un rôle essentiel dans le combat pour la libération nationale. En France, les organisations de Résistance s'approprient rapidement le nom et proclament les unes après les autres leur ralliement à la France combattante et à son chef, le général de Gaulle. Cette affiche est emblématique du processus mis en place par l'auteur de l'appel du 18 juin pour devenir légitime et reconnu comme le représentant d'une France en guerre aux côtés des Alliés. « Il n'y a qu'une seule Résistance engagée dans un seul combat pour une seule patrie » (Mémoires de guerre, Tome 1 : l'Appel). Elle montre clairement l'alliance des Résistants de l'intérieur avec le général de Gaulle. Des l'été 1941, le Parti communiste français encourage les inscriptions où se côtoient la faucille, le marteau et la Croix de Lorraine. De la même façon sur ce document, on voit clairement imbriqués la Croix de lorraine et le C de Combat. La Résistance apparaît  bien là comme un combat politique qui entend remettre en place les institutions républicaines à la fin de la guerre.

Le symbole emblématique du général de Gaulle : la Croix de Lorraine - ADH 1000 W 424
ADH 1000 W 424

 

 

Document 20 : La Résistance unifiée lance un appel à l'intensification du combat après le débarquement de Normandie - ADH 1000 W 238 

Cette affiche date du mois de juillet 1944. Au lendemain du débarquement de Normandie, le Comité départemental de Libération prône « la mobilisation totale de tous les patriotes héraultais » en les appelant à accroître les sabotages et à lutter contre les derniers soutiens du régime. Elle restitue bien le climat insurrectionnel de l'époque. En effet, la soif de vengeance est attisée alors par des événements sanglants survenus à Béziers.  Cette affiche date du mois de juillet 1944. Au lendemain du débarquement de Normandie, le Comité départemental de Libération prône « la mobilisation totale de tous les patriotes héraultais » en les appelant à accroître les sabotages et à lutter contre les derniers soutiens du régime. Elle restitue bien le climat insurrectionnel de l'époque. En effet, la soif de vengeance est attisée alors par des événements sanglants survenus à Béziers.

La Résistance unifiée lance un appel à l'intensification du combat après le débarquement de Normandie - ADH 1000 W 238

ADH 1000 W 238

 

 

Radio-Montpellier contre Radio-Londres - ADH 1 M 367
Radio-Montpellier contre Radio-Londres - ADH 1 M 367 Radio-Montpellier contre Radio-Londres - ADH 1 M 367 -