Vous êtes ici

1215-2015 - Zoom sur...

55 H 12
55 H 12

Bulle de plomb et confirmation par Raymond VI d’une donation....

Archives départementales de l'Hérault
Que s'est-il passé dans l'Hérault il y a 800 ans ?
 
Le concile de Montpellier
Le 8 janvier 1215, le concile de Montpellier concrétise la condamnation de Raymond VI de Toulouse dans le cadre de la Croisade albigeoise. Celle-ci, lancée par le pape Innocent III en 1209, est la première croisade en pays chrétien.
Tandis que le comte de Toulouse avait auparavant favorisé la présence d’ordres militaires et monastiques sur ses domaines afin de se soumettre à la papauté plutôt qu’aux convoitises des royaumes, duchés et comtés voisins (Aquitaine, Barcelone, Aragon), il affiche dès lors une position plus marquée.
 
Confirmation par Raymond VI, comte de Toulouse, d’une donation en faveur de l’Ordre des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (1199).
 
Soupçonné d'une coupable indulgence vis-à-vis de l'hérésie cathare, il a depuis refusé de collaborer avec Pierre de Castelnau, légat pontifical envoyé dans le Midi de la France, et est même accusé d’avoir commandité son assassinat le 15 janvier 1208.
Accompagnant un premier temps les troupes royales dirigées par Simon de Montfort, Raymond VI finit par s’y opposer militairement en rendant hommage au roi Pierre II d’Aragon en 1213. Après plusieurs sièges et batailles (dont celle de Muret en 1213), le comte de Toulouse demande l’absolution au pape, contre la remise de ses terres.
 
C’est durant le concile de Montpellier que celles-ci sont concédées à Simon de Montfort. Ainsi, sans combattre, les croisés entrent dans Toulouse en juin 1215. La croisade, puis la cession des terres du comte de Toulouse à Simon de Montfort marquent également le début de l’intégration progressive du Languedoc à l’Etat monarchique français.
 

Bulle de plomb avec représentation de type équestre sur l’avers et croix de Toulouse sur le revers.

 

 
Adresse :
907 avenue du Professeur Blayac 34000 Montpellier - pierresvives