Vous êtes ici

Foyer municipal, Olonzac - Découverte

Olonzac

Découvrez l'architecture héraultaise, des villes ou des campagnes, ordinaire ou emblématique, grâce à des plans issus des fonds des Archives départementales. Replacée dans son contexte historique, la construction d'un édifice est éclairée par de nombreuses illustrations d'hier à aujourd'hui.

Le projet de foyer municipal d'Olonzac (1931), non-réalisé, est notamment illustré par un ensemble de plans, coupes, élévations et perspective dessinés à l'encre et aquarellés (2O 189 12).

Jean Tarbouriech, ingénieur-architecte à Carcassonne.

 

Le contexte et le site

Au début des années 1930, un constat est fait par la municipalité d’Olonzac : comme la commune ne dispose pas de salle adéquate, les réunions ainsi que les séances cinématographiques ou spectacles se déroulent dans la petite salle de la mairie. Ses dispositions ainsi que les mauvaises conditions de sécurité pour le public en font un local inapproprié.

Un site est choisi dans la rue Paul Bert (aujourd’hui disparue) au sud de village, à proximité de l’ancienne école et sur l’emplacement d’un lavoir qui sera démoli, afin d’y élever un foyer municipal.


 

Le bâtiment et son programme

Le nouveau foyer doit accueillir une grande salle de spectacles de plus de 500 places avec orchestre, galerie et scène équipée.

Les planchers et la structure porteuse sont conçus en béton armé, tandis que le remplissage des murs se fait en cairons de briques. La charpente est métallique, ce qui permet de longues portées à moindre coût.

 

Le dispositif scénique

Le descriptif du projet de l’architecte Jean Tarbouriech indique « un équipement scénique comprenant un rideau d’avant-scène en velours de coton et doublé en satinette, un manteau d’arlequin et trois décors, décor de salon, décor de parc et décor de place publique ».

 

Une architecture de son temps mais...

De style typiquement Art Déco (avancée en bow-window, façade géométrique et épurée, typographie choisie), ce projet est adopté par la commission consultative des Bâtiments civils réunie en préfecture le 20 avril 1933. Pourtant, il ne sera jamais réalisé.