Vous êtes ici

La Croix de Lorraine, symbole de la Résistance (1940-1945) - Zoom sur...

La France Libre adopte comme symbole, sur proposition du vice-amiral Muselier, la croix de Lorraine pour lutter contre la croix gammée début juillet 1940. Cette croix sera connue dès 1940 en France par les émissions de la BBC et par les tracts parachutés de Londres. Elle sert à exprimer l’opposition aux Allemands et au gouvernement de Vichy. En 1941, la radio de Londres encourage explicitement les Résistants à utiliser ce symbole à l’occasion de toutes les manifestations patriotiques.

La France Libre devient la France combattante le 13 juillet 1942. Par ce changement de nom, la France Libre montre qu’elle n’est plus la seule à lutter contre l’ennemi. Elle reconnaît à la Résistance intérieure un rôle essentiel dans le combat pour la libération nationale. En France, les organisations de Résistance s’approprient rapidement le nom et proclament les unes après les autres leur ralliement à la France combattante et à son chef, le général de Gaulle. Cette affiche est emblématique du processus mis en place par l’auteur de l’appel du 18 juin pour devenir légitime et reconnu comme le représentant d’une France en guerre aux côtés des Alliés. « Il n’y a qu’une seule Résistance engagée dans un seul combat pour une seule patrie » (Mémoires de guerre, Tome 1 : l’Appel). Elle montre clairement l’alliance des Résistants de l’intérieur avec le général de Gaulle. Des l’été 1941, le Parti communiste français encourage les inscriptions où se côtoient la faucille, le marteau et la Croix de Lorraine. De la même façon sur ce document, on voit clairement imbriqués la Croix de lorraine et le C de Combat. La Résistance apparaît  bien là comme un combat politique qui entend remettre en place les institutions républicaines à la fin de la guerre.