Vous êtes ici

Sélection 2016 de la bibliothèque des Archives - Fiche de présentation

Montpellier - pierresvives

Les Archives départementales de l'Hérault vous proposent tous les mois un ouvrage scientifique, un roman, une BD en lien avec l'histoire locale et les fonds conservés aux Archives de l'Hérault.

Retrouvez ici les ouvrages dernièrement intégrés dans les collections de la bibliothèque des Archives.

Décembre 2016 : Passeurs d'histoire(s)

Bernard Délicieux, Guy de Chauliac, Pierre Paul Riquet, Henri Pitot, Louis Arago ou Elisabeth Eidenbenz, autant d’hommes et de femmes qui ont marqué l’histoire du Languedoc et du Roussillon. 

L’auteur Bernard Bourrié retrace la vie de ces aventuriers, médecins, voyageurs ou ingénieurs qui furent tous des « passeurs de connaissances, d’idées, d’espoir, d’amour et de volonté ». A travers le destin de ces personnalités, c’est bien l’histoire d’un territoire qui se dessine.

L’exposition Hérault, 2000 ans d’histoire réalisée par les Archives départementales fait écho à cet ouvrage en évoquant le rôle de certains d’entre eux et notamment Guy de Chauliac (1298-1368), chirurgien et maître en médecine de l’Université de Montpellier qui, avec son Inventarium sive chirurgia magna, réalise en 1363 la synthèse chirurgicale la plus complète de son époque. De nombreux documents évoquant le rayonnement des universités sont à découvrir jusqu’au 14 janvier 2017 à Pierresvives.

Ouvrage disponible aux Archives sous la cote BIB 8634.

Novembre 2016 : Saint-Thibéry, le village et l'abbaye

Les récentes recherches menées par les auteurs ont permis l’élaboration de cette étude approfondie et abondamment documentée sur le village de Saint-Thibéry. Reproduction de documents à l’appui,  les auteurs font un inventaire précis du patrimoine architectural et urbain. Ils mettent l’accent sur les éléments les plus marquants de la construction du village :

  • l’abbaye bénédictine, fondée vers 770, dont l’influence et la position géographique constituent un atout important pour l’essor du village,
  • le réseau de routes antiques et médiévales qui placent Saint-Thibéry dans une position exceptionnelle de carrefour,
  • les aménagements des cours d’eau suite à de nombreuses inondations, qui ont modifié la topographie primitive du site.

 

Les auteurs ont consulté de nombreux fonds conservés aux Archives départementales. Plusieurs documents ont été reproduits et viennent illustrer cet ouvrage. Retrouvez la page consacrée à la commune de Saint-Thibéry ainsi que l'ensemble des documents numérisés relatifs à cette commune

Ouvrage disponible sous la cote BIB 8565.

Octobre 2016 : Montbazin

Cet ouvrage sur l'histoire de Montbazin, réalisé par le Cercle de recherches sur le patrimoine montbazinois propose de découvrir le patrimoine bâti, les traditions, les événements, les activités économiques ou culturelles de la commune au début du XXe siècle. Illustré de nombreuses photographies et de documents anciens, ce livre est l'occasion de découvrir ou de redécouvrir le village.

Les Archives départementales vous proposent également de parcourir les registres des délibérations de la commune jusqu'en 1912, un autre témoignage de la vie locale.

Ouvrage disponible sous la cote BIB 7636.

Septembre 2016 : Les villages de l’Hérault : cent ans d’une passionnante histoire

Les villages de l’Hérault : cent ans d’une passionnante histoire est une fenêtre ouverte sur le passé du monde rural héraultais.

Avec un brin de nostalgie et beaucoup d’affection, Louis Secondy et Hubert Delobette font une radiographie des villages héraultais depuis la Première Guerre mondiale jusqu’à nos jours. Conscients d’être les derniers témoins d’une époque révolue, ils dressent l’inventaire de la culture, du patrimoine et des pratiques méridionales qui ont forgé l’identité héraultaise. L’ouvrage décrit comment les progrès technologiques et l’essor démographique ont conduit certes à l’urbanisation de nos campagnes, mais également à l’amélioration de nos conditions de vie.

En conclusion, les auteurs soulignent que nos bourgs ont su profiter de la modernité tout en conservant le lien avec notre passé en remettant les fêtes traditionnelles au goût du jour et en restaurant le patrimoine ancien.

Les Archives départementales ont modernisé leur site web et proposent une nouvelle page d’accès aux ressources en ligne, avec notamment des fiches de synthèse pour chaque commune du département, dans la rubrique Accès communal.

Ouvrage disponible aux Archives sous la cote BIB 6948

Juillet / août 2016 : L'occitan en guerre

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, les publications de lettres de poilus ne sont pas rares. L’occitan en guerre de Guy Barral est un ouvrage qui se différencie des autres éditions, d’abord parce que c’est sans doute l’une des seules correspondances de poilus écrite dans son intégralité en occitan ensuite parce que c’est un échange entre deux jeunes félibres de l’époque.

Parti combattre en août 1914, Louis Bonfils écrit pendant toute la durée de la guerre à son ami Pierre Azéma, qui deviendra dès 1916 directeur du journal occitan montpelliérain Lou Gal (titre en ligne sur le site des Archives départementales de l’Hérault, disponible ici).

Ces deux jeunes écrivains sont des amoureux de la langue occitane et des défenseurs de sa culture.

En effet, leur correspondance se révèle aussi être un témoignage militant : Louis Bonfils s’emploie à défendre la réputation et l’image des Méridionaux, mis à mal. Les soldats du XVe et du XVIe corps venant de Provence et de Languedoc sont engagés très tôt dans les combats et à la suite de la bataille de Lorraine se voient  accusés d’être responsables de la défaite. Ces lettres sont l’occasion de défendre l’honneur et les valeurs des soldats du Sud de la France.

Dans le cadre du centenaire, les Archives départementales de l’Hérault vous proposent de nombreuses ressources consacrées à la Première guerre mondiale et notamment le formulaire Guerre 1914-1918 consacré aux archives numérisées dans le cadre de la Grande Collecte ainsi que l’application mobile Hérault de Guerre.

Ouvrage disponible aux Archives sous la cote BIB 8201.

Juin 2016 : Sète 1666

A l’occasion du 350ème anniversaire du port de Sète, Djinn et Christophe Naigeon font paraître un ouvrage sur l’histoire de Sète illustré notamment de nombreuses reproductions d'archives et en particulier de plusieurs magnifiques documents conservés au service d'archives des Voies navigeables de France à Toulouse.

Le roi Henri IV veut créer à Sète un port militaire et commercial. Il projette donc la construction d’un port. Le môle Saint-Louis sera d’abord construit afin de protéger le canal et l’entrée côté mer puis se sera au tour du canal.

L’édit de construction est signé par le roi Louis XIV le 7 octobre 1666, par la volonté de trois hommes : Pierre-Paul Riquet présente son projet de canal et sa maquette à Colbert. Ce dernier confie au Chevalier de Clerville d’évaluer la construction du canal des deux-mers afin de réaliser un devis qui va permettre la mise en adjudication des travaux une fois l’édit de construction signé.  La première pierre est posée le 29 juillet 1666, le chantier durera 17 ans.

Cet ouvrage est aussi l'occasion de retrouver sur notre site les nombreux plans conservés aux Archives départementales dont certains ont été reproduits dans cet ouvrage : Accès aux plans numérisés du port de Sète

Ouvrage disponible aux Archives sous la cote BIB 7472.

Mai 2016 : Ombres et lumières du sud de la France : les lieux de mémoire du Midi

Les lieux de mémoire du Midi est le second volume de l'ouvrage Ombres et lumières du Sud de la France. Dirigé par Christian Amalvi, il est composé de près de 80 articles rédigés par 44 historiens et universitaires.

Du Midi méditerranéen au Sud-ouest, l'ouvrage énumère les lieux et personnages emblématiques du Sud de la France depuis la conquête du Languedoc au XIIIe siècle jusqu'à nos jours.

Tel un mélange offert en l'honneur d'un éminent personnage, chaque article est un hommage rendu aux hommes et aux évènements qui, mis bout à bout, ont forgé l'identité méridionale et contribué à façonner les lieux de mémoire du Midi.

Les auteurs entendent bien mettre à mal l'image stéréotypée d'un Midi à la traîne de la capitale parisienne. En conclusion, ils mettent en avant les mutations positives du grand Sud, tel le transfert des Archives départementales de l'Hérault dans le "spectaculaire bâtiment construit par Zaha Hadid (...)".

Ouvrage disponible aux Archives sous la cote BIB 7471.

 

Avril 2016 : L'aqueduc de Montpellier

Le 7 décembre 1765, l’eau coule au Peyrou. S’étendant sur près de 14 km, l’aqueduc de Montpellier est inauguré après 12 ans de travaux. C’était il y a 250 ans.

A travers ce livre, Louis Gabard retrace l’histoire de cet ouvrage architectural marquant du paysage montpelliérain. Les dessins de J.-M. Amelin et de J.-J. B. Laurens côtoient les plans de Etats de Languedoc (Série C) conservés aux Archives départementales de l’Hérault et consultables en ligne.

Des résumés biographiques de personnalités célèbres de l’époque ponctuent le récit : Jean Emmanuel Guignard de Saint Priest, intendant de Languedoc, Jean-Antoine Cambacérès ou encore Henri Pitot qui imagina et réalisa l’aqueduc.

La dernière partie du livre est consacrée aux récits que poètes, techniciens et voyageurs de l’époque ont laissé sur cet ouvrage. A cette époque, les voyageurs anglais, « touristes » de l’époque, sont nombreux à visiter le sud de la France. Leurs commentaires sont souvent élogieux mais aussi parfois critiques tel l’avis de Tobias Smolett parlant de l’aqueduc : « Peut-être y aurais-je vu un bel ouvrage si je ne connaissais le pont du Gard, mais après avoir visité l’œuvre des romains, je ne pouvais regarder celui-ci sans dédain. Comment l’architecte a-il-pu se montrer si moderne et si excentrique en ayant un modèle aussi grandiose sous les yeux… ».

Ouvrage disponible aux Archives sous la cote BIB 7367.

Mars 2016 : Histoire de Montpellier

Plus de trente ans après sa première édition, l'ouvrage Histoire de Montpellier revient avec un contenu enrichi (plus de 900 pages) et rédigé par d'éminents professeurs et chercheurs tels que Louis Secondy, Arlette Jouanna, Michaël Iancu, Rémy Pech... et 24 autres intervenants tout aussi brillants.

Résolument tourné vers l'avenir, l'ouvrage prend en compte les récentes fouilles archéologiques ainsi que les modifications économiques, sociales, culturelles et topographiques qui ont métamorphosées la cité montpelliéraine en l'espace de quelques décennies. Ainsi, plusieurs chapitres sont consacrés à Georges Frêche et son influence sur les transformations de la ville. 

Histoire de Montpellier s'ajoute à la collection de la bibliothèque des Archives départementales. Le fonds de la bibliothèque des Archives est ouvert à chacun, que vous soyez chercheur, étudiant ou simplement citoyen. Au détour des 30 000 ouvrages composant le fonds, il vous permettra d'approfondir vos connaissances sur l'Hérault. Vous pouvez accéder au catalogue de la bibliothèque ici.

Ouvrage disponible aux Archives sous la cote BIB 7422.

Février 2016 : Mémoires pour l'histoire naturelle de la province de Languedoc

Remontons dans le temps avec Jean Astruc (1740) pour étudier l’origine du nom de la Mer Méditerranée et du Golfe du Lion…

« Pour la partie de la Mer Méditerranée, qui comme nous avons dit, borne le bas Languedoc au Midi, on l’appelait autrefois Sinus Gallicus, le Golfe Gaulois ; mais elle n’est plus connue aujourd’hui que sous le nom de Golfe de Leon, Sinus Leonis. »

Selon le témoignage de Guillaume de Nangis rapporté par Jean Astruc, Mare Leonis était assez éloignée des Côtes de Languedoc et plus étroite que notre mer actuelle :

« (…) Saint-Louis, qui s’était embarqué à Aigues-Mortes en 1269 (…), n’arriva dans la Mer du Lion, Mare Leonis, que le troisième jour de la navigation, quoiqu’il eut eu le vent assez favorable. (…) Il faut quand même que cette Mer du Lion dont parle Guillaume de Nangis, fut bien moins étendue que le Golfe de Leon d’aujourd’hui, puisque cet historien assure que les quatre vaisseaux de Saint Louis s’en tirèrent en fort peu d’heures ».

Quant au nom Mer du Lion, plusieurs hypothèses se dessinent…

«  (…) Guillaume de Nangis prétend que cette Mer était appelée Mare Leonis, Mer du Lion, à cause qu’elle était fort dangereuse et sujette à de fréquentes tempêtes ».

« Mais les Bollandistes (…) prétendent qu’on avait donné ce nom à ce Golfe, à cause de deux petites îles qui sont auprès ; et qu’on appelait les Lions, Leones, nom qu’elles conservent encore aujourd’hui ».

Cet ouvrage a été acheté par les Archives départementales fin 2015 et vient enrichir notre collection de livres anciens. La bibliothèque des Archives départementales possède près de 900 livres anciens, c'est-à-dire publiés avant 1811. Ils sont consultables en Salle de lecture des originaux. Vous pouvez consulter la liste de ces ouvrages dans le catalogue de la bibliothèque.

Ouvrage disponible aux Archives sous la cote LA 818

Janvier 2016 : Salagou, Mourèze… Amoureux d’ici

Ce magnifique ouvrage illustré de très nombreuses photographies a été réalisé sous la direction de Philippe Martin. Cet écologue et photographe a réussi à réunir autour de lui près de 203 professionnels, au premier rang desquels 70 scientifiques et passionnés experts. Géologues, archéologues, biologistes, historiens, architectes, viticulteurs, peintres, photographes...ont tous participé à cet ouvrage collectif qui offre au lecteur un parcours original et surprenant de la vallée du Salagou. C'est avec plaisir et émerveillement que l'on découvre les superbes photographies de fleurs et d'insectes qui dialoguent presque naturellement avec les textes et images consacrés à l'histoire et au patrimoine de ce territoire.

En février 2015, Philippe Martin avait eu l'occasion de présenter à Pierresvives son exposition intitulée Hypernature. Voir la vidéo de
la conférence

Adresse :
907 avenue du Professeur Blayac 34000 Montpellier - pierresvives

Agenda

Septembre 2017

d l m m j v s
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30