Site du Domaine départemental de Pierrevives

JANVIER|MARS 2014

Sports Factory #2 est une exposition explorant les liens entre arts et sports, deux mondes qui entretiennent une relation faite souvent d’indifférence, parfois de fascination ou de répulsion. L'exposition s’attache tout particulièrement à mettre en lumière quelques approches, comme la relecture des codes et des matériaux du sport, le statut d’icône du champion ou la ritualisation de l’événement sportif.

  • Codes, gestes et matériaux

Les équipements sportifs rivalisent aujourd’hui de perfectionnements techniques et esthétiques.

Interrogeant cette conception utilitariste du design, plusieurs des artistes de Sports Factory prennent le parti de se jouer des formes, des échelles et des équipements pour en proposer des figures improbables aux usages réinventés.

Au public d’imaginer les règles pour jouer avec Le plus long ballon du monde (photo ci-dessus) et la table de ping-pong JO de Laurent Perbos, ou de s’exercer grâce à Lilian Bourgeat à un authentique panier à 3 points... avec une boulette de papier et une corbeille.

Fasciné par les matières et les textures d’équipements sportifs comme les gants de boxe ou les languettes de chaussures de football, Satch Hoyt en réalise des sculptures figurant les champions qui les ont portés (photo ci-dessous).

Candice Gras compose à partir de centaines de baskets une ode tricolore à l’errance autant qu’à la défaite.

Max Knight imagine la transformation d’un vélo en une paisible machine piétonne, Jacques Julien celle d’un panneau de basket en un hypothétique remplaçant.

  • Icônes et rituels

Modèle d’adoration collective depuis la cour de récréation, la star du ballon rond ou le grand boxeur font partie de notre mythologie contemporaine.

Si rayonnantes soient-elles, les icônes sportives sont fragiles, comme le suggère Emilie Lebrun en appliquant à la boxe la technique du vitrail.

La vidéo des Entre Deux de Donald Abad et Cyriac Allard revêt l’allure de saynètes champêtres et sportives qui ont le sérieux des jeux d’enfants.

Contemplatives, humoristiques ou jouables par le public, proposées par des artistes de notoriété internationale ou par de jeunes créateurs émergents, les œuvres de Sports Factory #2 invitent
à se frotter aux règles de l’art comme à celles du sport.

Sports Factory est une exposition conçue par l'association L’Entorse en 2012 à Lille à la gare Saint Sauveur. Ce second opus est réadapté spécifiquement pour pierresvives.

Haut de page