Site du Domaine départemental de Pierrevives

Une des sciences auxiliaires de l’histoire, pour apprendre à lire les documents anciens (du XVIe au XVIIIe siècle).

Inscription 2020

En raison des nouvelles règles de distanciation et des cours qui n'ont pu avoir lieux l'année passée il n'y a plus de place pour les nouvelles inscriptions.

Les cours de paléographie

Les cours sont sur 2 niveaux : débutants et confirmés.

D'octobre à juin , les cours assurés par alternance de niveau toutes les semaines le jeudi de 16 h 30 à 18 h 00 (hors périodes de vacances scolaires) dans les locaux de pierresvives.

Inscription

Chaque participant reçoit à chaque séance des supports de cours et de nombreuses reproductions de documents d’archives pour s’exercer à la lecture. Pour couvrir les frais de reproduction, l’inscription est soumise à une participation financière de 25 euros pour l’année, sauf pour les étudiants et demandeurs d’emploi qui bénéficient de la gratuité.

Le nombre de places pour le cours des débutants étant limité à 20, il est impératif de s’inscrire via le formulaire de contact, en précisant votre nom, prénom, adresse, téléphone, E-mail.

Orientations bibliographiques

  • AUDISIO (Gabriel) et RAMBAUD (Isabelle), Lire le français d'hier : manuel de paléographie moderne, XVe-XVIIIe siècles, Paris, Collection U, Armand Colin, 3e édition revue et augmentée, 2001, 278 pages. [comprend une importante bibliographie indicative]

  • BUAT (Nicolas) et VAN DEN NESTE (Evelyne), Dictionnaire de paléographie française.Découvrir et comprendre les textes anciens (XVe-XVIIIe siècles), Paris, Les Belles Lettres, 2011, 656 p.

  • DEBANT (Robert), Initiation aux écritures anciennes : XVIe-XIXe siècles, Nîmes, Archives départementales du Gard, 1988, 23 (+ XIII) pages.

  • GODEFROY (Frédéric), Dictionnaire de l'ancienne langue française et de tous ses dialectes, Paris, Librairie des sciences et arts, 1937-1938, 10 volumes.

  • MISTRAL (Frédéric), Lou tresor dóu felibrige ou dictionnaire provençal - français, réédition par Culture provençale et méridionale, 1979, 2 tomes, 1196 + 1179 pages.

  • APPOLIS (Émile), Un pays languedocien au milieu du XVIIIe siècle : Le diocèse civil de Lodève ; étude administrative et économique, Albi, Imprimerie coopérative du sud-ouest, 1951, 676 pages. [présente un tableau très complet des institutions locales du Languedoc d'Ancien Régime]

  • CLERC (Pierre), Dictionnaire de biographie héraultaise, Montpellier, Édition Pierre Clerc, 2006, 2 tomes, 1000 + 974 pages.

Règles de transcription

Afin que le texte transcrit demeure aussi proche que possible de l'original tout en étant immédiatement intelligible pour le lecteur moderne, les règles suivantes seront appliquées :

  • Numérotation des lignes : numéroter les lignes du texte de 5 en 5. Transcrire en respectant la forme générale du texte (renvoyer à la ligne selon la forme du texte).
  • Identification du texte : préciser systématiquement en tête le lieu de conservation du document, la cote du document. Ne pas oublier de transcrire au-dessous de la cote le titre du document s'il y a lieu.
    ex : ADH, 136 EDT 28, f°27-28 Ordonnance de Monseigneur le duc de Montmorency contre ceulx quy ont faict ouverture aulx murailles de la ville
  • Orthographe : respecter scrupuleusement l'orthographe du texte original. L'orthographe des mots ou parties de mots obtenus par développement des abréviations doit être calquée sur celle des passages similaires non abrégés du texte. En cas d'impossibilité de comparaison, l'orthographe est alignée sur l'orthographe actuelle. Dans tous les cas, les lettres restituées sont systématiquement soulignées.
    F¯re : Fere ou faire (selon les cas)
  • Accentuation : les accents doivent être placés pour indiquer les sons é finaux (sauf lorsque cette indication ressort du seul fait qu'un z suit le e). Les accents doivent être placés pour permettre de distinguer deux homonymes (par exemple a, du verbe avoir, et à, préposition).
  • Coupure des mots : les mots doivent être individualisés conformément à l'usage actuel (alors que les textes originaux les lient ou les coupent souvent de façon fantaisiste). On acceptera cependant ledit, lesdits, ladite, duquel, desquels... Penser à rétablir les apostrophes nécessaires.
  • Ponctuation : la ponctuation moderne doit être introduite dans la transcription.
  • Majuscules, minuscules : respecter l'usage contemporain. Mettre des majuscules en début de phrase et aux noms propres ; ne pas mettre de majuscules aux titres : conseillers, consuls...
  • Mots barrés dans le texte : dans la transcription, les mots barrés par le scribe doivent être transcrits entre crochets plats [ ].
  • Mots insérés dans le texte : dans la transcription, les mots omis par le scribe et signalés par un renvoi hors texte doivent être transcrits à leur place dans le cours du texte et signalés par la présence de crochets pointus < > .
  • Signatures : restituer les signatures au bas des actes s'il y a lieu ; le tout doit être précédé du mot signé entre crochets plats suivi de deux points.
    [signé] : Lebas, Serane 

Exercices niveau débutant

Supplique des étudiants en médecine de Montpellier pour la dissection d'un cadavre (8 novembre 1693)

Voir l'image en grand
Archives départementales de l'Hérault
Archives de l'évêché de Montpellier, ADH, G 1352

Voir l'image en grand
Archives départementales de l'Hérault
Archives de l'évêché de Montpellier, ADH, G 1352

Télécharger la transcription

Exercices niveau confirmé

Recette de fertilité (XVIIe siècle)

 

Voir l'image en grand
Archives départementales de l'Hérault
Archives communales déposées d'Aniane, ADH, 10 EDT 2

Télécharger le document - pdf - 190Ko

Télécharger la transcription - pdf - 8Ko

Haut de page