Site du Domaine départemental de Pierrevives

Les missions des Archives départementales de l'Hérault

Les missions des Archives sont nées de la Révolution française. Elles mettent en œuvre les moyens de collecter, conserver la documentation générée par les activités administratives de l’État, et notamment la mettre à disposition des citoyens.

Historique des Archives départementales

De leur création en 1796 à leur installation au domaine départemental pierresvives à Montpellier en 2012, l'histoire des Archives départementales de l'Hérault s'écrit à travers des sites et des hommes.

Depuis toujours installées à Montpellier, à l’origine dans une partie de la préfecture, les Archives migrent dans les locaux du Grand Séminaire  (ancien couvent des Récollets) en 1911 puis à pierresvives en 2012. Au cours des siècles, les Archives voient leurs fonds et leurs missions s'accroître et se diversifier.

En savoir plus sur l'histoire des archives

Collecter

Les documents administratifs du département

Les archivistes collectent notamment les documents 

  • qui procèdent de l'activité de l'État dans l’Hérault,
  • des collectivités territoriales,
  • des établissements publics,
  • des autres personnes morales de droit public,

et les minutes et répertoires des notaires.

Les documents d’autres structures

Les Archives départementales ont également vocation à recevoir des archives publiques ne relevant pas de leur compétence :

  • Les archives centenaires des communes de moins de 2 000 habitants,
  • Les archives des hôpitaux communaux

Il s'agit alors d'un dépôt, consenti pour assurer aux archives une meilleure conservation.

  • Des archives privées,
  • Une bibliothèque patrimoniale spécialisée dans l'histoire.

Des témoignages

S’ajoutent depuis quelques années à cette documentation administrative des archives orales, des collectes de témoignages comme autant de ressources à l’écriture de l’histoire : corpus de témoignages sur la Seconde Guerre mondiale, et progressivement et au gré des enquêtes de terrain réalisées par des associations, la mémoire d’un événement, d’une communauté, d’une usine, d’un village, d’une vallée, d’un paysage, d’un métier, d’un savoir-faire, etc.

Une grande variété de supports

Il s’en suit une grande variété de collections sur des supports variés (parchemins, liasses et registres, fonds iconographiques et audiovisuels, presse…) conservés selon des modalités adaptées et normées.
Toutes ces ressources, une fois recensées, classées et conditionnées, sont mises à la disposition du public.

Accompagner la gestion des archives communales

Les Archives proposent également un accompagnement aux communes dans leurs démarches d’archivage, pour la préservation et la valorisation du patrimoine écrit. Le Conseil départemental a adopté un schéma territorial des Archives, visant à les aider à améliorer les conditions de conservation et de valorisation des collections.

Consulter le guide des archives communales

En savoir plus

Conseiller et soutenir les actions d’archivage

Les Archives départementales proposent des conseils aux agents des services publics, aux particuliers et aux acteurs locaux qui recherchent des informations sur la manière de gérer les archives et sur les moyens d’accompagnement avec la Mission Archives CDG 34.

Le site donne accès à des informations sur le conditionnement, la restauration des documents ou la façon d'intervenir en cas de sinistre.

Les professionnels des services publics disposent de conseils, de fiches pratiques et de formulaires à télécharger (bordereaux de versement et d'élimination)

Accéder au guide et aux conseils d'archivage pour les administrations

Les notaires

Accéder aux conseils pour les Notaires

Les particuliers peuvent faire un don ou un dépôt de leurs documents aux Archives départementales. Ils intégreront après analyse les fonds des archives privées. 

En savoir plus sur les archives privées

Conserver

Les Archives assurent les meilleures conditions possibles de conservation de ce patrimoine. Elles doivent maintenir leur intégrité et permettre leur communication. Pour cela il leur faut lutter contre divers agents de dégradation en respectant plusieurs principes de protection qui tiennent au bâtiment, au conditionnement, à la manipulation, suivant des règles détaillées dites de conservation préventive, et en restaurant les documents dégradés. Parallèlement les Archives de l'Hérault poursuivent une politique active de numérisation qui permet la consultation de documents dématérialisés, préservant ainsi les originaux.

Le but de la conservation est de prolonger la vie des biens culturels en intervenant sur l'ensemble des domaines qui ont ou peuvent avoir des incidences sur leur intégrité et menacer à terme leur existence. La règle primordiale de la conservation est d'intervenir de la manière la plus minimaliste possible sur les documents ; ainsi les spécialistes se pencheront essentiellement sur la surveillance de l'environnement direct des collections, la restauration propre apparaissant comme le dernier recours à la sauvegarde des documents altérés.

On distingue quatre niveaux d'intervention :

  • La conservation préventive
  • La conservation curative
  • La restauration des documents
  • Les supports de substitution : microfilm et numérisation

 

En savoir plus sur la conservation préventive et curative

En savoir plus sur la restauration de documents

En savoir plus sur la substitution

Classer

La conservation des archives n'a de sens que si elles sont accessibles au citoyen. A cette fin les archivistes rédigent des inventaires structurés par grands domaines reflétant les institutions et activités humaines, consultables en ligne. Cette structuration des fonds en séries et sous-séries repose sur des pratiques uniformisées sur tout le territoire national, facilitant  la recherche aux usagers : administratifs, particuliers à la recherche de leurs droits, étudiants, amateurs d'histoire locale, généalogistes, curieux...

Consulter l'état général des fonds et accéder aux inventaires

Le cadre de classement

Les archives sont organisées et classées selon un cadre de classement. Il fixe la répartition des fonds et collections entre de grandes divisions et subdivisions, appelées séries et sous-séries. Une série est constituée d'un ensemble de documents résultant d'une même grande fonction administrative pendant une période donnée, ou provenant d'un même type d'institutions, ou entrés dans les mêmes conditions.

Les séries sont regroupées par période, origine ou type de support :

  • archives publiques anciennes (antérieures à 1790) : séries A, B, C, D, 4 E, G et H
  • archives publiques de la période révolutionnaire (1790-1800) : série L
  • archives publiques de la période moderne (1800-1940) : séries K, M à V et X à Z
  • archives publiques contemporaines (après 1940) : série W
  • archives publiques couvrant toutes périodes : sous-séries 2 E, 3 E, 6 E, séries EDT, HTP, ETP
  • archives d'origine privée : sous-séries 1 E et 5 E, séries F et J
  • archives iconographiques (d'origine essentiellement privée) : série Fi
  • archives audiovisuelles d'origine privée : série AV
  • reproductions de documents : séries Mi, Ph, Num, PUB, PRI et DOC
  • la bibliothèque des archives, composée d'ouvrages et de périodiques relatifs au département de l'Hérault.

Communiquer

Les Archives vous accueillent au domaine départemental de pierresvives. Vous consulterez les documents en salle de lecture. La consultation nécessite une inscription gratuite réalisée avec une pièce d’identité et valable un an.

De nombreuses recherches peuvent se faire à distance grâce aux inventaires en ligne et aux archives numérisées. Les grandes campagnes de numérisation ont pour objectifs principaux de facilité l’accès aux documents les plus consultés et maintenir la communicabilité des documents après restauration. On retrouve plus de 1200 inventaire en ligne,  8 millions d’images à consulter gratuitement et des outils pour aider à la recherche.

En savoir plus sur la consultation en salle de lecture

Voir les archives en ligne

Partager le patrimoine

Visiter et découvrir les archives

Les Archives  programment tout au long de l’année des actions pour faire découvrir la richesse de ce qu’elles conservent. C’est un lieu culturel qui propose des expositions, jeux, ateliers, conférences et jeux de piste pour les amateurs et les curieux d’histoire. Elles ouvrent leurs portes et proposent de visiter les parties réservées aux professionnels lors des grands événements nationaux comme les Journées européennes du patrimoine ou la Nuit de musées, ou bien à la demande sur réservation.

Connaître les prochaines animations 

Voir les ressources en ligne

Les expositions temporaires de l’Atelier de l’histoire proposent tout au long de l’année de découvrir une sélection de documents, en lien avec l’actualité générale ou culturelle, ou valorisant des fonds particuliers. Ces sélections de documents témoignent de la richesse du patrimoine et de l’histoire du département.

En savoir plus sur l'exposition en cours

Le service éducatif

Le service éducatif des Archives départementales propose aux professionnels de l’enseignement des activités et des ressources à intégrer dans leurs projets scolaires notamment au travers des Actions éducatives territoriales (AET). Chaque année les Archives mettent en ligne un corpus documentaire en lien avec la thématique du Concours National de la Résistance et de la Déportation. Une équipe de médiateurs  accompagnés d’un professeur-relai, missionné par l’Éducation nationale, réalise des ateliers et des visites sur site. Ces visites sont l’occasion pour les élèves d’être au contact de documents originaux et d’être sensibilisés aux métiers du patrimoine. Les établissements scolaires peuvent aussi emprunter des expositions itinérantes accompagnées de dossiers pédagogiques.

Voir toute l'offre du service éducatif

Haut de page